Etienne Arago (1802-1892) - Une vie, un siècle
Muriel Toulotte

 

Frère de François Arago, le célèbre savant, Etienne Arago est aujourd'hui un inconnu. Pourtant, il fut l'un des principaux témoins et auteurs de la vie politique, culturelle, artistique au XIXe siècle. Né en 1802 à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, décédé à Paris en 1892, un siècle durant Etienne Arago a marqué de sa flamboyante personnalité la vie de son pays, des barricades et des salons parisiens aux plus petits villages roussillonnais. Révolutionnaire ardent et républicain impénitent, député de son département et ministre des Postes en 1848 - c'est à cette occasion qu'il «invente» le timbre-poste -, proscrit entre 1849 et 1859, maire de Paris en 1870, conservateur du Musée du Luxembourg entre 1879 et 1892 ; tour à tour responsable politique, vaudevilliste, journaliste et écrivain, Etienne Arago a fréquenté la France et l'Europe des hommes politiques, de la littérature et des arts ; de La Fayette à Clémenceau, de Balzac à Rodin, de Garibaldi à Victor Hugo.

Personnalité aux mille facettes, plus petit dénominateur commun à tous les aspects politiques et culturels du XIXe siècle, trait d'union entre le XVIIIe et le XXe siècle, Etienne Arago a fait de sa vie échevelée et frénétique la mémoire de son siècle.

 

L'auteur

Muriel Toulotte est née le 29 décembre 1966 à Calais. Revenue en terre catalane d'où sa famille maternelle est originaire, elle poursuit ses études secondaires au lycée François-Arago de Perpignan. Diplômée de l'Ecole des Chartes (Paris) après avoir soutenu en 1991 une thèse consacrée à Etienne Arago - dont cet ouvrage constitue la version «grand public» - elle exerce la profession de conservateur à la Bibliothèque municipale de Nice.
Ce qu'en a dit la presse

«Il était nécessaire qu'un jour un historien se penche sur une vie aussi riche, et plus longue encore que celle de Victor Hugo. C'est ce qu'a fait Muriel Toulotte avec probité, précision, sens des nuances et aussi avec le souci de comprendre l'homme de l'intérieur».
(Jean Sagnes, Les Annales du Midi)

«Longtemps à l'ombre de son grand frère, Etienne peut-être maintenant resitué justement au rang de gloire posthume qu'il mérite. Le beau livre de Muriel Toulotte est désormais un incontournable, non seulement pour connaître la vie et l'oeuvre de l'homme, mais aussi pour mieux apprécier les ors et lumières d'un siècle».
(Jacques Queralt, L'Indépendant)

Prix des Cadres catalans de Paris-Ile-de-France 1993

ISBN 2-908866-03-X, 1993, 367 pages, 23 €