Un atelier d'édition plutôt qu'une maison d'édition, c'est ainsi que Gérard Bonet définit
les Publications de l'Olivier.


En 1989, cet historien de formation, journaliste à L'Indépendant, s'est lancé dans l'édition artisanale en compagnie de quelques amis désireux comme lui de pérenniser un patrimoine littéraire local trop souvent méconnu. Seize ans et une vingtaine de livres plus tard, la démarche s'avère positive sinon rentable : les ouvrages figurant au catalogue constituent, pour la plupart, des «fondamentaux» de la littérature catalane.

Les Publications de l'Olivier ne fonctionnent pas sur la pratique des coups éditoriaux mais plutôt au coup de coeur. Attachées à leur identité, elles n'en refusent pas moins l'esprit de chapelle. L'olivier n'est-il pas symbole de paix mais aussi de fraternité et d'ouverture ? En dehors de toute exclusive, le domaine catalan tout naturellement semble s'inscrire dans cette approche. «A l'origine pourtant, nous n'avions pas pensé à publier des livres dans cette langue, mais le catalan est venu à nous», précise Gérard Bonet qui reste le premier éditeur à avoir traduit et publié en édition bilingue (français-catalan), une partie de l'oeuvre poétique du grand écrivain catalan Jordi Pere Cerdà (Paraula fonda, Sens profond, et Suite cerdana, préface et traduction d'André Vinas) ainsi qu'un recueil de poèmes de Jep Gouzy (Cementiri de Port-Louis... I un miraill trencat). Autre motif de légitime fierté, la publication d'un inédit de François Bernadi, Au temps des Mongols, et la réédition de son délicieux recueil de nouvelles, Rue du Soleil, initialement paru chez Gallimard.

Gérard Bonet estime à juste titre que ses livres, habillés d'une sobre et élégante jaquette, s'insèrent dans le long terme, et d'autant plus quand ils relèvent des genres Histoire ou Document comme Les Semailles de la République dans les Pyrénées-Orientales 1846-1852 de Peter McPhee. Détail significatif, ce professeur d'histoire de l'université de Melbourne (Australie), a opté pour les Publications de l'Olivier pour des raisons d'estime et de confiance réciproques. De même que Muriel Toulotte avec sa biographie d'Etienne Arago, la première jamais publiée, Claude Massé qui donne une seconde vie à un ouvrage méconnu de son père, Ludovic Massé, Simon Roquère ou l'enfant de l'amour, ou encore Pierre Bosc avec la réédition de Malaïgue ou l'étang de feu sorti en 1981 chez Denoël. Sans oublier Pere Verdaguer avec Un été en belle page.

Au rythme d'une publication par an, la petite équipe qualifiée constituée autour de Gérard Bonet et de Pierre Tisnès, libraire bien connu à Perpignan, qui rassemble Françoise Capdet, professeur d'espagnol, Pierre Verdaguer et André Vinas, professeurs de lettres et Rémy Calavera, imprimeur, s'implique réellement dans le suivi des ouvrages édités. Outre la qualité des textes publiés, cette démarche se vérifie dans le succès de plusieurs livres : Le tonnelier de la République d'Andrée Roques et Edmond Pascual, L'Eté de la Saint Martin de Pierre Capdet, L'Indépendant des Pyrénées-Orientales, Un siècle d'histoire d'un quotidien, 1846-1950 de Gérard Bonet et les albums humoristiques (Y en a plein les urnes et 1990+10 = 2000) du regretté Jordi.

Fidèles à leur ligne éditoriale, les Publications de l'Olivier ont lancé en 2002 une collection bilingue (français-catalan), les «Classiques roussillonnais», construite autour du triptyque «un auteur, une oeuvre, une anthologie», dans la lignée des collections Seghers d'autrefois chères aux étudiants. Quatre titres sont parus : Josep Sebastia Pons, André Vinas, Albert Bausil de Pere Verdaguer, et Pere Talrich, une étude de jeunesse de Georges Dunyach. Depuis 2004, la même démarche patrimoniale et de découverte a incité les Publications de l'Olivier à éditer les actes de la Journée d'étude sur l'imprimerie de Perpignan. Cette manifestation est organisée depuis 2003 durant la Sant Jordi, la journée mondiale du livre et des droits d'auteur, par la Ville de Perpignan, à travers le CeDACC et les Archives de la Ville, en association avec l'Association des Arts graphiques (ADAG). Trois volumes sont déjà parus : Imprimerie, édition et presse dans la première moitié du XIXe siècle, Entre édition et presse. Le papier d'hier à aujourd'hui et La gravure, de l'artisan à l'institution.

Les Publications de l'Olivier, des classiques d'hier et d'aujourd'hui.


Avec la complicité de Pierre Bosc


 

Publications de l'Olivier
2 rue Théodore Guiter - 66370 - Pézilla-la-Rivière
Tel./fax : 04 68 59 68 53