Malaïgue ou l'Etang de Feu
Pierre Bosc

 

Malaïgue ou l'étang de feu a été publié pour la première fois en 1980 par les éditions Denoël. Lauréat du prix des Méridionaux de Paris, ce roman a pour toile de fond la vie des pêcheurs d'étang à la période charnière de l'aménagement du littoral.

Les Publications de l'Olivier en présentent une nouvelle édition préfacée et illustrée par André Vinas.

Oeuvre de fiction, Malaïgue ou l'étang de feu puise sa substance dans la civilisation de l'étang sans prétendre toutefois au titre de document réaliste. Il serait vain de chercher à situer précisément le lieu présumé de l'action. Le Gellone d'ici apparaît plutôt comme le symbole des villages de pêcheurs autrefois disséminés sur le littoral du Languedoc-Roussillon. Sur la trame de leur disparition programmée et aujourd'hui accomplie, l'auteur a tissé cette évocation nostalgique qui n'est ni bilan critique ni pamphlet. Tout juste une parabole sur l'esprit des lieux et leur dépossession, la quête d'identité et ses dérives, l'amour sensuel et ses fulgurances. Une fable surtout, intemporelle, onirique comme ces images — ou ces mirages – que la mer et les étangs prodiguent parfois à qui sait les contempler.
L'auteur

Pierre Bosc est né en 1943 à Perpignan. Journaliste à France 3 Sud et écrivain, il est l'auteur d'une dizaine de livres, romans ou essais, tous ancrés dans la réalité régionale (Le vin de la colère, Les notables en questions, Juan ou la fin de l'exil notamment). Ses écrits se nourrissent à la fois de son expérience dans l'audio-visuel et de son attachement à la terre et aux gens de ce pays. Pierre Bosc réside actuellement à Canet-en-Roussillon.
Ce qu'en a dit la presse

«Un climat d'une rare intensité poétique».
(Midi Libre)

«Nous voici pris et retenus dans un scintillant univers de signes, comme dans les rets d'un pêcheur».
(Marcel Séguier, Le Journal de Montpellier)

«Au-delà d'un romanesque captivant, ce livre apparaît comme une réflexion inquiète sur ce pays (...) On saura gré à Pierre Bosc d'avoir composé là une musique qui retentit loin dans nos fibres»
(Connaissance du pays d'Oc)

«Pierre Bosc nous fait vivre les passions, les mythes, les croyances, la culture qui font l'identité de ce coin perdu entre terre et eau saumâtre. Alors chacun y met ses propres interprétations, y voit ses symboles, portés par les courtes phrases de l'auteur et son découpage cinématographique».
(Jean-Michel Collet, L'Indépendant)

Première édition chez Denoël (1980)
Lauréat du Prix des Méridionaux à Paris

ISBN 2-908866-14-5 2001, 168 pages, 17 €