Le Tonnelier de la République
Edmond Pascual et Andrée Roques

 

Août 1870. Clovis Papinaud, tonnelier à Cuxac-d'Aude, vient de perdre son petit garçon de trois ans, au moment même où ce village, fidèlement républicain, l'élisait maire. La France est sur le point de perdre, elle, la guerre contre la Prusse.

Envol politique. Il va devenir, traversant drames et bonheurs familiaux, conseiller général, puis sous-préfet à Prades, puis député de Narbonne et de l'Aude, puis gouverneur général des colonies, à Mayotte, puis à Tahiti (où il croise Gauguin) puis à nouveau à Mayotte. Il mate des révoltes, soumet des rebelles. Les tropiques épanouissent sa petite famille et ruinent sa santé. Il meurt à Suez le 8 juillet 1900 lors d'un rapatriement sanitaire. C'est l'histoire d'un homme.

En toile de fond, la naissance, l'essor de la IIIe république qui s'édifie, recule, progresse, étend son empire colonial, installe la démocratie, traverse ses scandales. Elle durera soixante dix ans. C'est l'Histoire.
Les auteurs

Andrée Roques, agrégée d'histoire, est née en 1920 à Bandol (Var). Aujourd'hui retraitée, elle a longtemps été professeur d'histoire et géographie, au Maroc avant l'Indépendance, puis à Saint-Denis de la Réunion. Proviseur du lycée Leconte de Lisle de Saint-Denis de la Réunion de 1988 à 1973, elle fut ensuite inspecteur d'académie à Nancy puis à Macon. Elle est la belle-fille du général Roques, ministre de la Guerre en 1910, lui-même gendre de Clovis Papinaud. Andrée Roques vit aujourd'hui à Los-Masos. dans les Pyrénées-Orientales.

Edmond Pascual, né à Oran en 1928, est agrégé de Lettres modernes. Successivement instituteur, Inspecteur primaire et inspecteur d'académie, il a notamment exercé cette fonction à Perpignan entre 1976 et 1982. Enseignant à l'université d'été à Perpignan, responsable du cours de « Français langue diplomatique » fort d'une expérience de dix ans, il poursuit une recherche en linguistique sur la langue diplomatique. Edmond Pascual partage son temps entre Perpignan et Vallauris, dans les Alpes Maritimes.

1978. Andrée Roques, épouse d'un petit-fils de Clovis Papinaud, découvre dans la maison familiale de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, des malles remplies de documents qui attendent là depuis cent ans. Elle est historienne. Elle lit, trie, classe, traite cette masse et propose, en 1990, à Edmond Pascual de rédiger, de transformer tout cela en récit. C'est l'histoire du livre.
Ce qu'en a dit la presse

«Une belle épopée, un récit fourmillant de détails vrais ou inventés qui se lit d'une traite».
(Hyacinthe Carrera, Le Travailleur catalan)

«On lira avec plaisir cette biographie qui a souvent le ton juste et qui retrace l'aventure hors du commun d'un homme qui, comme le dit Rémy Pech dans sa préface, «portait sans doute un rêve de gloire personnelle».
(Jean Sagnes, Historiens et Géographes)

«A partir des différentes actions menées par Papinaud, l'ouvrage apporte une foule de renseignements vécus et d'informations vivantes sur l'activité quotidienne des élus et des administrateurs de la République de la fin du XIXe siècle et du début du siècle dernier».
(Nicolas Marty, Les Annales du Midi)

ISBN 2-908866-13-7 2001, 368 pages, 23 €